L’urgence écologique n’est elle pas exagérée?

Si seulement c'était vrai ! Malheureusement, le consensus scientifique est assez alarmant. Trop peu de citoyens (et d'hommes politiques) connaissent la différence entre un réchauffement de 1,5 ou 2 °C. Après tout, qui prend la peine de lire ces longs rapports scientifiques ? Une différence d'un demi degré semble minime mais elle aggravera l’élévation du niveau de la mer, les inondations, les incendies, les sécheresses, la désertification, les morts dues aux vagues de chaleur, les pénuries d’eau et de nourriture. Tout cela aura un impact énorme sur la santé publique, l'économie, la géopolitique, les migrations, etc. En plus du réchauffement climatique, il y a aussi la pollution, une perte catastrophique de biodiversité, l'acidification de nos océans, etc. Dans de nombreuses régions du monde, certaines populations voient déjà leur habitat détruit. Jusqu'à présent, notre pays a été épargné des conséquences les plus graves. Pourtant, même chez nous, les récoltes sont en péril en raison du manque d'eau et d’insectes pollinisateurs. L'élévation du niveau de la mer menace nos villes côtières. Beaucoup d'entre nous vont mourir à cause des vagues de chaleur et de la pollution de l'air. Cela peut sembler alarmiste, mais la situation est réellement alarmante. Lisez vous-même les rapports du GIEC (autour du climat) et du IPBES (autour de la biodiversité).

Contactez vos représentants

Participez à notre campagne ! Envoyez un courriel à votre représentant ou un tweet à nos nouveaux ministres.