Le parlement "ordinaire" est aussi un "parlement de citoyen.ne.s", n'est-ce pas ?

Ah, touché ! Oui, c'est exact. Les politiciens sont aussi des citoyen.ne.s ! Pourtant, il existe des différences cruciales entre un parlement dont les citoyen.ne.s sont élus et un autre dont les membres sont tirés au sort. Le second est beaucoup plus représentatif de la diversité de la population. On ne trouve pas beaucoup d’ouvriers ni d’agriculteurs sur les bancs du parlement élu. (Quel parlement dans le monde pourrait-il prétendre que 29% de ses membres formés de manière pratique, comme la Convention Citoyenne pour le Climat en France ?) De plus, les citoyen.ne.s tirés au sort ne sont pas liés à une logique de parti. Ils ne doivent pas suivre les directives des cadres de leur parti. Ils ne doivent pas non plus s'engager dans des querelles idéologiques tranchantes et médiatisées. Lorsqu'ils se familiarisent avec les intérêts et les perspectives des nombreux autres participants, ils deviennent plus diplomatiques et beaucoup moins rigides sur le plan idéologique. Transcender la polarisation politique permet une prise de décision plus efficace et donc plus rapide. Contrairement à la logique de la concurrence, les parlements citoyen.ne.s considèrent la démocratie comme un moyen de coopération.

Contactez vos représentants

Participez à notre campagne ! Envoyez un courriel à votre représentant ou un tweet à nos nouveaux ministres.