Le grand public ressent-il suffisamment d’urgence pour soutenir cette proposition ?

Les négationnistes climatiques chevronnés nous semblent être une très petite minorité en Belgique. Néanmoins, une grande partie de la population ne voit pas la gravité de la crise écologique, ni la vitesse à laquelle elle se déroule. Par contre, il existe un consensus parmi les scientifiques : l’habitabilité de notre planète est en jeu. Une raison importante de l’absence d'urgence est liée à la fourniture d’informations. Le journal britannique The Guardian a publié l’année dernière 3000 articles sur l’environnement et le climat. Sur le petit marché belge, les médias d’information doivent faire face à une forte pression commerciale. De ce point de vue, publier sur une crise hyper-complexe, accablante et parfois un peu ennuyeuse et technique est toujours un risque. Trump contre Biden se lit mieux et se vend mieux. Souvent, les rédacteurs en chef des journaux, magazines et revues n’ont pas les connaissances nécessaires pour vraiment rendre compte de la profondeur de la crise écologique, à quelques exceptions près. De plus, non seulement cette vérité est particulièrement complexe et quelque peu abstraite car pas encore pleinement visible dans notre vie quotidienne ; mais c’est aussi un message qui n’est pas très édifiant. Pourtant, nous devons oser affronter cette crise en tant que société, et le plus tôt le mieux. Nous espérons compenser l'absence affligeante d'information approfondie en Belgique sur la crise environnementale générale par des émissions télévisées intégrales de la RTBF et de la VRT de la partie informative du processus de délibération du Parlement Citoyen. De cette manière, chaque citoyen belge a la possibilité d'être bien informé.

Contactez vos représentants

Participez à notre campagne ! Envoyez un courriel à votre représentant ou un tweet à nos nouveaux ministres.