En France, une initiative similaire a échoué, n’est-ce pas ?

La Convention Citoyenne pour le Climat a fait œuvre de pionnière dans plusieurs domaines : la conception du processus de délibération, le soutien financier et public initial du président Macron, les 149 propositions détaillées des 150 citoyens français... Mais en effet, la Convention présente aussi des défauts fondamentaux. Au départ, Macron promettait mettre en œuvre la grande majorité des propositions de la Convention, mais quelques mois plus tard, un lobbying actif et une opposition politique ont fait que cette promesse n’a pas été tenue. Les membres de la Convention ont donc formé le groupe de pression Les 150, qui a rencontré le président en décembre 2020 à la suite d'une pétition de plus de 400 000 citoyens exprimant leur indignation sur la situation. Selon nous, cela montre que le rôle des hommes politiques et de la société civile au sens large reste donc très important après un processus de délibération. Il nous semble également crucial que les politiciens défendent publiquement l’idée face à la population en général – avec un large soutien public pour un Parlement citoyen, ils sont beaucoup plus forts face au pouvoir réel d’une très petite minorité ayant de grands intérêts économiques.

Contactez vos représentants

Participez à notre campagne ! Envoyez un courriel à votre représentant ou un tweet à nos nouveaux ministres.