Comment gérer la complexité institutionnelle belge ?

Oui, en Belgique, à la complexité de la crise écologique s’ajoute la complexité de la structure de l'État et de la répartition des pouvoirs. Pas moins de quatre ministres s'occupent de la politique climatique, neuf de la santé publique. La crise de Covid-19 nous a confrontés à son caractère inapplicable. Chez nous, cette complexité entraîne souvent des retards ou des blocages administratif; sur la scène politique internationale, l'image de notre pays est ternie chaque fois qu'il n’arrive pas à la table des négociations avec une position unifiée. Bien que le Parlement Citoyen serait mis en place et financé au niveau fédéral, nous proposons que chacune des propositions politiques disposant d’un un soutien suffisant parmi ses membres, soit mise en œuvre par le(s) gouvernement(s) compétent(s) ou soumise au(x) parlement(s) compétent(s) pour un vote. Bien qu'une politique environnementale ambitieuse et cohérente doit être élaborée au niveau fédéral (en partie parce que c’est à ce e niveau que la Belgique peut s'exprimer sur la scène politique internationale), la réalité administrative belge est que les compétences sont réparties entre les communautés, les régions et le niveau fédéral. Chaque proposition citoyenne doit donc recevoir un label indiquant dans quel(s) cadre(s) administratif(s) elle doit être traitée (c'est-à-dire votée ou mise en œuvre). Les propositions rejetées seront toujours suivies de justifications publiques approfondies, qui puissent être vues, entendues ou lues par tous les Flamands, Wallons, Bruxellois et Belges germanophones. Les parlements compétents devront ensuite vérifier si les gouvernements correspondants appliquent correctement les mesures. Si un niveau de gouvernement (en raison de la composition spécifique de sa coalition) décide de ne pas soumettre au vote de son parlement les propositions des citoyen.ne.s tirés au sort au niveau fédéral, il appartiendra aux générations présentes et futures de porter un jugement moral sur cette décision.

Contactez vos représentants

Participez à notre campagne ! Envoyez un courriel à votre représentant ou un tweet à nos nouveaux ministres.