Cette proposition est tout de même complètement irréaliste ?

Cela dépend de quelle « réalité » vous parlez. La réalité politique ou la réalité de la crise écologique ? Dans ce dernier cas, nos responsables politiques nationaux et internationaux ne la prennent pas encore suffisamment au sérieux, c’est le moins que l’on puisse dire. Il semble parfois qu’ils vivent sur une autre planète que celle des scientifiques. Nos gouvernements pèchent actuellement contre l'article 7 bis de la Constitution belge, qui traite de la durabilité et de la solidarité intergénérationnelle. Si l’on se place du point de vue de la réalité politique belge actuelle, établir un Parlement citoyen n’est certainement pas une affaire facile. De nombreux partis ont peur, malgré la mention du « renouveau démocratique » comme l’une des priorités dans l’accord de coalition du gouvernement De Croo. Et pourtant : nous ne demandons pas une révolution constitutionnelle majeure. Nous tenons simplement compte de la complexité administrative existante dans ce pays. Dans la version longue et détaillée de notre proposition, vous pouvez lire plus précisément comment le Parlement citoyen pourrait procéder. Un tel plan semble parfaitement réalisable. Libérer le budget fédéral nécessaire à cette initiative ne doit pas non plus être insurmontable. Si 46 millions d’euros par an peuvent aller au Sénat, une institution qui n’a pratiquement plus de pouvoirs, cela devrait être possible, n’est-ce pas ?

Contactez vos représentants

Participez à notre campagne ! Envoyez un courriel à votre représentant ou un tweet à nos nouveaux ministres.